Warning: mysql_real_escape_string(): Can't connect to local MySQL server through socket '/var/run/mysqld/mysqld.sock' (2) in /home/lacuisink/www/wp-content/plugins/statpress-reloaded/statpress.php on line 1786

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /home/lacuisink/www/wp-content/plugins/statpress-reloaded/statpress.php on line 1786

Warning: mysql_real_escape_string(): Can't connect to local MySQL server through socket '/var/run/mysqld/mysqld.sock' (2) in /home/lacuisink/www/wp-content/plugins/statpress-reloaded/statpress.php on line 1786

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /home/lacuisink/www/wp-content/plugins/statpress-reloaded/statpress.php on line 1786

Warning: mysql_real_escape_string(): Can't connect to local MySQL server through socket '/var/run/mysqld/mysqld.sock' (2) in /home/lacuisink/www/wp-content/plugins/statpress-reloaded/statpress.php on line 1786

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /home/lacuisink/www/wp-content/plugins/statpress-reloaded/statpress.php on line 1786

Warning: mysql_real_escape_string(): Can't connect to local MySQL server through socket '/var/run/mysqld/mysqld.sock' (2) in /home/lacuisink/www/wp-content/plugins/statpress-reloaded/statpress.php on line 1786

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /home/lacuisink/www/wp-content/plugins/statpress-reloaded/statpress.php on line 1786

Warning: mysql_real_escape_string(): Can't connect to local MySQL server through socket '/var/run/mysqld/mysqld.sock' (2) in /home/lacuisink/www/wp-content/plugins/statpress-reloaded/statpress.php on line 1786

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /home/lacuisink/www/wp-content/plugins/statpress-reloaded/statpress.php on line 1786

Warning: mysql_real_escape_string(): Can't connect to local MySQL server through socket '/var/run/mysqld/mysqld.sock' (2) in /home/lacuisink/www/wp-content/plugins/statpress-reloaded/statpress.php on line 1786

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /home/lacuisink/www/wp-content/plugins/statpress-reloaded/statpress.php on line 1786
La Cuisine au Piano » Plats

80 ans ça se fête gastronomiquement !

20 07 2012

Lorsque l’on a un beau-père Breton et que l’on est d’origine Espagnole (entre autres) on ne peut que réaliser une bonne paella aux fruits de mer !

Dans les Cantabriques, nous avons la même musique celtique, la cornemuse est un instrument qui m’est très familier. Lorsque j’allais gambader dans les montagnes ce n’était pas la flûte du petit berger de Debussy que j’entendais, mais la « gaieta » (cornemuse espagnole) qui chantait à mes oreilles, et l’on pouvait les jours de fêtes sentir  aussi,les odeurs des paellas que l’on cuisinait dans les champs.

La Bretagne offre les mêmes gambas, les palourdes sont moins grises, mais aussi bonnes, alors sans aucune hésitation j’ai cuisiné une paella qui a fait honneur aux 80 printemps de Gilbert mon beau-père !

Pour  4 personnes :

2 calamars frais

4 grosses gambas

8 langoustines

250 gr  de palourdes

250 gr de moules

300 gr de riz spécial paella

1 oignon

3 gousses d’ail

1 tomate

8 poivrons « piquillos » en bocal

1 càc de pimenton « de la Vera »

1 pincée de fils de safran

sel

arêtes et têtes de poissons

750 gr d’eau

1 citron

Huile d’olive espagnole ( le goût  est très différent de l’italienne ou de la française)

 

Dans une casserole déposer les têtes et les arêtes de poisson, ajouter l’eau, saler et porter à ébullition, baisser le feu et laisser frémir pendant une demie heure, ajouter le safran.

Dans « la paella » (plat traditionnel espagnol) verser suffisament l’huile d’olive pour faire revenir, l’oignon ciselé, l’ail, la tomate, les calamars. Faites revenir le riz jusqu’à ce qu’il devienne transparent, puis ajouter le bouillon petit à petit comme pour un rizotto.

10 minutes avant la fin de cuisson ajouter les langoustines les moules les palourdes et les gambas. L’eau des fruits de mer viendra absorber les grains de riz, rajouter les piquillos. Dernière touche, en exprimant un jus de citron et en ajoutant quelques rondelles pour la décoration. Déguster sans modération !

Je pensais qu’il en resterait pour le repas du soir, mais jugez plutôt !!

Vin conseillé :  sans aucun doute un Albariño, célèbre vin blanc de Galice, réputé pour son mélange de fraicheur et de moelleux. Si vous habitez Paris vous pouvez vous le procurer chez El Bierzo, 29, rue de l’Ouest dans le 14 ème, ainsi que tous les produits espagnols cités ci-dessus.

Musique : pour associer Bretagne et Cantabriques, écoutez l’excellent groupe Hevia, et sa cornemuse espagnole !

 

Share on Facebook


POULET AU CURRY ET AU FRUITS EXOTIQUES

9 03 2012

Il y a beaucoup de recettes de poulet aux fruits exotiques, celle-ci  est inspirée du  blog du très sympathique chef Damien. Elle  m’a particulièrement séduite car elle est prête en 20 minutes et tellement délicieuse que j’en ferais bien tous jours en changeant simplement un ingrédient : le fruit !

J’ai réalisé cette recette un jour avec des pruneaux, un autre jour des kiwis, puis  des kakis, des mangues, etc…

Pour 4 personnes :

4 filets de poulet

un fruit exotique coupé en morceaux

une cuillerée à soupe de curry

une petite boîte de crème de coco, ou de crème fraîche

un bol d’oignons nouveaux, ou d’échalottes

une cuillerée à soupe de poudre d’amandes

sel

poivre du moulin

herbes fraîches

Couper les filets de poulet en gros cubes, faîtes-les sauter dans un wok avec de l’huile de noix de coco pendant quelques minutes, il ne faut pas trop les cuire pour qu’ils restent tendres. Ajouter les oignons et laisser roussir légèrement en tournant avec une cuillère en bois. Ajouter le fruit exotique coupé en morceau (aujourd’hui j’ai coupé 2 tranches d’ananas). Ajouter la crème de coco et la poudre d’amandes, laisser mijoter 2 minutes en terminant par de la coriandre fraîche juste avant de servir. Accompagner ce plat avec un riz pilaf parfumé aux feuilles de menthe.

Vin conseillé : Un Cabernet Sauvignon Casillero del Diablo qui s’accordera parfaitement avec le sucré-salé de ce plat !

Musique : Bela Fleck ! Essayez l’album Greatests Hits of the XX th century , c’est à la fois léger, acidulé, épicé, …. un régal !

Share on Facebook


LE DERNIER JOUR DE L’ANNEE …

1 01 2012

A la tombée de la nuit lorsque tout s’illumine dans les rues et que les parisiens se dépêchent de rentrer chez eux pour préparer le dernier repas de l’année, Charlotte ma fille est arrivée avec des macarons de Pierre Hermé, ces macarons sont sublimes et juste fabriqués pour les fêtes de fin d’année.

 » Macaron Truffe blanche et noisettes de Piémont »

Bien sûr je suis incapable de vous révéler le secret des macarons de Pierre Hermé, mais si je me fie à mon palais, à mes cours sur les macarons, au beau livre de Pierre Hermé sur les macarons, je pense que la recette que je vous livre n’est pas très éloignée de l’original.

La ganache à la truffe  blanche et noisettes :

Faire fondre 120 gr. de chocolat blanc au bain-marie. Porter à ébullition 400 gr. de crème, la verser dans un mixer avec 60 gr. de truffe blanche en morceau avec des noisettes concassées. Une fois la crème mixée, on la verse en 3 parts égales sur le chocolat blanc et on mélange à chaque versement. On débarasse sur un plat et on laisse refroidir dans le frigidaire.

Le biscuit :

On fait bouillir 75 gr. d’eau minérale avec 300 gr. de sucre semoule à 118°, dès que le sirop atteint 115° on monte 110 gr. de blancs d’oeufs en neige . Une fois bien fermes, on verse le sucre cuit sur les blancs et on laisse refroidir. Auparavant on aura préparé  dans un autre récipient 300 gr. de poudre d’amande espagnole mélangée avec 300 gr. de sucre glace, et  110 gr. de blancs d’oeufs avec un colorant de votre choix. (juste une pointe de couteau).

On mélange les 2 préparations et on dresse à la poche à douille sur un papier cuisson. Laisser  reposer (croûter ) à l’air libre de 2H à 3h. Pré-chauffer le four à 180° et glisser  les macarons dans le  four 12 minutes , le four légèrement entre-ouvert.

Souder les macarons en les garnissant avec la ganache à la truffe et les noisettes concassées.

Les déguster 24h après être sortis du frigidaire.

Vin conseillé : un champagne Moët et Chandon 1998 millésimé.

 

 

NOIX DE SAINT-JACQUES SUR CRÈME DE TOPINAMBOURS A L’HUILE DE TRUFFE

Pour 4 personnes

1kg de topinambours

1/3 de lait, 1/3 d’eau, 1/3 de crème allégée.

1 oignon doux

1/4 de pomme verte

1 càs d’huile de pépins de raisins

sel et poivre.

4 càc d’huile de truffe

1 càs à soupe de coriandre ciselée.

Eplucher les topinambours et les couper en morceaux. A feu moyen, dans une sauteuse, faire revenir l’oignon ciselé avec un filet d’huile de pépins de raisins. Ajouter les cubes de topinambours pendant 8 minutes. Couvrir avec l’eau, le lait et la crème saler et poivrer et laisser cuire à thermostat 5, pendant 35 minutes. Mixer et ajouter un jus de citron. Vous devez obtenir une crème veloutée. faire revenir les noix de saint-jacques dans un peu d’huile, 1 minute de chaque côté.

Dressage :

Verser la crème dans le creux d’une assiette, ajouter un peu de coriandre fraîche,  quelques brindilles de pomme verte, verser une cuillère à café d’huile de truffe  dans chaque assiette et ajouter les noix de saint-jacques.

 

NOIX DE SAINT-JACQUES EN COCOTTE

12 noix de saint-jacques

500 gr. de pommes de terre grenaille

1 gousse d’ail ciselée

100 gr de girolles

1càs de cerfeuil

1 branche de thym

1càs d’huile d’olive

30 gr de beurre Bordier,

1 càc de pimenton de la Vera

Dans une casserole d’eau froide plonger les  pommes grenaille et les cuire pendant 15 minutes à feu moyen à partir de l’ébullition. Faire rissoler dans un mélange beurre et huile tous les  ingrédients cités au-dessus, ajouter  les pommes grenailles et les girolles. Saler  en ajoutant  une càc de pimenton de la Vera,  mélanger à l’aide d’une cuillère en bois.

Dans une poële faire revenir les noix de Saint-Jacques pendant une minute de chaque côté.

Dresser dans des cocottes individuelles, les pommes grenailles assaisonnées  les champignons et ajouter les noix, remettre au four à 180° pendant 4 minutes et parsemer le tout de feuilles de cerfeuil coupées au ciseaux.

Vin conseillé : un pinot Auxerrois vieilles vignes de chez Pierre Hager

ET LE DESSERT ?

Charlotte a fait 20 minutes de queue devant l’enseigne de Pierre Hermé pour nous ramener ces gâteaux  délicieux que sont l’Ispahan et le flocon d’Ispahan !! Sublimes !! Succulents, malheureusement je n’ai pas la recette, mais je vous donne l’adresse, car vous n’allez pas le regretter, et je pense qu’après les fêtes de fin d’année vous ne ferez pas la queue !

 

Musique : une sélection de musiques festives ! Parmi lesquelles Michael Bublé, Diana Krall, Pat Metheny, des extraits d’opéras de Verdi, Mozart, etc.. Faites votre propre liste de titres qui pétilleront en même temps que votre champagne !

 

 

 

 

Share on Facebook


RISOTTO AUX CALAMARS

24 01 2011

Plus besoin de connaître les différentes variétés de riz, plus besoin de rester longtemps la louche à la main près de sa casserole, mais beaucoup plus de temps pour mon rendez-vous hebdomadaire avec le marché Blanqui dans le XIIIème arrondissement de Paris. Tous les dimanches matins qu’il pleuve ou qu’il vente, je compose dans ma tête le menu de la semaine  !  L’ambiance est presque provinciale, les producteurs chantent  leurs produits en s’adressant aux habitués du quartier, mon cadi se remplit très vite de viande, de poissons, et de fuits et légumes.

Je vais faire honneur à mes deux boites de risottos que j’ai reçues  en cadeau de la part de l’entreprise « Just Married » à Barcelone.  J’ai aussi cette chance de pouvoir me les offrir à nouveau en allant à la Grande Epicerie du Bon Marché à Paris .

RISOTTO AUX CALAMARS, accompagné de noix de st-jacques en papillotes de choux vert nouveau, ou chou pointu.

1 boite de risotto aux calamars « Just Married »

3 noix de st-jacques par personne

3 belles feuilles de choux vert

une càs de beurre Bordier aux algues

1 petit verre d’eau  pure

pimiento de la Vera (une pointe)

sel

Dans une sauteuse, porter l’eau à ébullition en y ajoutant le beurre, puis tremper les feuilles de choux à plat en prenant soin de ne pas les déchirer, laisser frémir 4 minutes, saler – saupoudrer légèrement les noix de pimiento de la Vera et les lustrer à l’huile d’olive, les poëler  2 minutes de chaque côté, les envelopper dans la feuille de choux. Dresser un dôme de riz aux calamars et poser la papillote sur le dessus.

Vin conseillé : un Chablis !

MUSIQUE : jouez la carte du raffinement et de l’émotion avec Maria Callas dans Casta Diva, extrait de la Norma de Bellini.

Share on Facebook


Parmentier crémeux de confit de canard

19 10 2010

Photo Grégoire Camuzet

Angel, un de mes plus proches amis invités à ce repas, ne supporte pas la texture des oignons mais le gôut de ce tubercule ne le dérange pas, aussi il a fallu que je ruse, car un parmentier de canard sans oignons c’est un parmentier de  canard handicapé !

4 cuisses de canards confits

4 oignons

1 càs de graisse de canard

1 carotte – 1 tomate

1 branche de céleri

1 bouquet garni

3 gousses d’ail

15 cl de vin blanc

1,5 kg de pommes de terre bintje

250 gr de beurre de baratte (Bordier au Bon Marché) où un bon beurre des Charentes.

60 gr de crème liquide

Un pot de sauce aux morilles de chez Hervé Priolet

Sauce :

Détacher la chair des cuisses de canard, réserver la peau. Emincer l’oignon, la carotte, et l’ail. Couper la tomate et le céleri en petits cubes. Couper la peau des cuisses, puis dans un faitout faites-la dorer avec les os concassés. Ajouter les légumes et le bouquet garni. Verser le vin et laisser réduire sans couvrir. Ajouter  1/2 litre d’eau et laisser cuire pendant 45 minutes à petit feu à découvert. Filtrer et réserver.

Confit

Éplucher les 3 oignons, faites-les revenir dans une poêle à feu doux avec la graisse de canard. Puis la ruse ! Mixer jusqu’à obtenir une purée translucide. Ajouter la chair des confits et laisser cuire 1/4 d’heure.

Purée crémeuse

Cuire les pommes de terre dans l’eau salée, les passer au presse-purée; ajouter le beurre et mélanger doucement rajouter la crème et mixer pour émulsionner avec le bamix. La purée gonfle et devient fine et crémeuse, rajouter la sauce au morilles.

Dans un plat, déposer une couche de purée, une couche de confit et une autre de purée. Enfourner avec le couvercle et laisser gratiner 25 minutes à thermostat 5. Servez le parmentier accompagné de son jus.

Le vin conseillé : un graves château Mail-Caillou 1990


Share on Facebook